Le Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Contexte

Message par La Volonté le Sam 28 Mar - 17:00

Paris, 2023


Une nouvelle journée s’achève, journée de labeur ou d’oisiveté, d’occupations, de rêves et de désespoirs. Les rues perdent peu à peu la Lumière qui a fait toute la réputation de cette ville, les ponts se peuplent de leurs déchus et les hôtels de leur gagne-pain.
Lorsque le crépuscule a laissé place à la nuit, un autre monde s’éveille … Car si le commun des mortels ne les a jamais vus, il le côtoie depuis des millénaires.

Le connaissez-vous ? Le Secret des Vampires …


Depuis que l’Homme est né, ou guère plus tard, les Vampires existent. Qu’on les nomme démons, caïnites, enfants de minuits, immortels ou suceurs de sang, ils ont toujours traversé le temps tous proches de ceux qui constituent leur principale source d’alimentation. Et avec le temps, les Vampires ont appris. Ils ont appris qu’il était préférable de cacher aux yeux des vivants le secret de leur existence, ils ont appris qu’on ne pouvait laisser livrés à eux-mêmes des immortels qui finiraient immanquablement par mettre en péril le reste de leur race. Alors ils se sont organisés, et chaque partie du monde, chaque pays et chaque ville a établi ce qui lui semblait le mieux.

Si au départ quelques organisations éparses avaient vu le jour, et si la société vampirique ressemblait plus à une guerre des clans qu'à une véritable nation, peu à peu de par le monde, des gouvernements, des monarchies, des instances dirigeantes ont spontanément vu le jour. C'est Gaspard Meyer qui, il y a un millénaire, a usé de son influence politique, financière et armée afin d'asseoir le Conseil, organisation ayant pour vocation d'apporter la paix partout où c'est nécessaire, partout où les instances nationales n'y parviennent plus, à l'aide des forces de l'Aube.
A Paris, Gustave Le Blanc a créé un empire politique qui gagna rapidement la main-mise sur toute la société vampirique française, cédant peu à peu la place à ce qui est devenu aujourd'hui le Gouvernement des Cendres.

Mais ça n’était pas encore assez.


Il y a un peu plus de neuf siècles, l’Equilibrium est né en Allemagne et s’est répandu à travers le monde. Organisation exécutive qui s'est assigné la tâche de contrôler les vampires fauteurs de trouble, elle a rapidement étendu son réseau et son influence à travers l'Europe, puis le monde. Elle s'est implantée à Paris deux siècles après l'instauration du Gouvernement des Cendres et s'y est naturellement alliée afin de compléter son action. Forte de ce réseau, la race vampirique a pu s’enraciner plus encore dans ses lieux, ses habitudes.
Si vous vous promenez cette nuit dans Paris, vous noterez peut-être des lieux étranges, aux allures de légende, à l’aura mystérieuse.

Levons le voile sur ce qu’ils renferment …


Tout part du centre de la capitale, de la Défense où la Tour des Cendres héberge aujourd’hui le Gouvernement des Cendres. C’est le système nerveux des vampires de Paris, c’est de là que les nouvelles partent, c’est par ici qu’elles transitent, c’est là où il faut aller lorsqu’on a besoin d’un logement, lorsqu’on a besoin d’aide, lorsqu’on veut faire partie du vif du sujet. C’est là qu’on prend les décisions qui affecteront tous les immortels. Le Gouvernement des Cendres perdure car son action est efficace, et où mieux que la Défense pouvait-il s’établir ? C'est ici que sont jugés les vampires et humains que l'Equilibrium aura traqués, avant d'être remis à l'Aube qui exécute la sentence.

Partant de ces allées de grands buildings, en direction de la Tour Eiffel, puis du Trocadéro, vous tomberez alors sur le Casino, si connu, si célèbre, qu’il n’a plus besoin d’autre nom. Avec ses six étages ultra-modernes, ses machines à sous par centaines, ses touristes par milliers qui viennent chaque jour et chaque nuit, rares sont ceux qui se doutent de ce qu’il dissimule. Car si les quatre premiers étages sont accessibles, pour atteindre les deux derniers, il faut faire partie du Must, de la Jet Set, du gratin, du caviar de la société, dit la légende. Des Immortels et de leurs compagnons, en réalité. Habilement déguisé en lieu de divertissement nocturne, le créateur du Casino a ainsi pu fournir aux Vampires un lieu de rassemblement où mêler l’utile et l’agréable en toute discrétion.

Vous en voulez encore ?


Repartez en direction du Nord-Est et découvrez le quartier de Montmartre. Dans les ruelles de ce quartier des artistes, vous remarquerez peut-être la devanture du Café du Chat Noir. Vous n’y entrerez peut-être pas, il ne paye pas forcément de mine, il n’a rien de prétentieux et ressemble à l’un de ces bars où l’alcool est peu cher car la compagnie n’a pas assez de valeur pour inciter à rester. Commandez la bonne boisson, cependant, et la barman vous ouvrira un pan de mur où un groupe d’habitués use et use encore les tissus des fauteuils pour discuter et refaire le monde. Tous les vampires n’aiment pas l’ambiance du casino, et le Café du Chat Noir a fait sa clientèle immortelle parmi ceux-là.

Mais Paris n’est pas qu’amusements et divertissements, retrouvailles entre vieux amis. Comme toutes les villes, Paris a son côté sombre, et le sien se terre dans la banlieue Sud. L’Hôpital Psychiatrique qui s’y trouve est en effet sous la coupe du Gouvernement des Cendres.
Immense complexe hospitalier divisé en plusieurs pavillons respectivement dédiés à la chirurgie, aux thérapies de choc, à la détention des malades et à la recherche, cet hôpital est flambant neuf. Pourtant, les murs semblent déjà retentir des cris et horreurs passés et à venir : couloirs labyrinthiques, blouses blanches déambulant dans un silence spectral, façades grevées de fenêtres sécurisées et peintes d'un blanc défraîchi par la pluie parisienne, allée de cyprès à la symétrie chirurgicale, quelques fontaines aux sculptures dignes de la renaissance ornant les jardins ... il règne un relent d'histoire.
La réputation de cet endroit le précède : ici, on y enferme les fous, les esprits aliénés, mais d'étranges rumeurs circulent sur les pensionnaires qui se révéleraient être autant d'éléments gênants pour le gouvernement ... On raconte même que certaines personnalités russes dont on soupçonne qu'ils dirigent des réseaux modernes d'esclavage y ont été aperçus à plusieurs reprises. Malgré les enquêtes, pourtant, au nom du secret médical, ce qui se passe à l'Asile reste à l'Asile.

Le monde vampirique de Paris est à l’image du reste de la ville : tout en nuances, tout en confrontations, mais surtout uni par le Secret et sa protection.
Lorsque vous aurez terminé votre tour de la Ville Lumière, y laisserez-vous vos bagages ?
avatar
La Volonté

Messages : 75
Date d'inscription : 28/03/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum